Economiser l'eau et l'énergie

Vous êtes dans : Accueil // Environnement // Economiser l'eau et l'énergie

› Conseil pour économiser

separateur

 

 

Pourquoi économiser l'eau ?

L’eau est une ressource épuisable indispensable à la vie. Avec l’augmentation de la population mondiale et donc de la demande en eau, la qualité de l’eau diminue engendrant des couts de traitement de plus en plus complexes et de plus en plus onéreux.

Chaque jour, un français consomme en moyenne 200 litres d’eau potable, pour la cuisine, le jardin, l’hygiène,…

Parmi tous ces usages, des changements dans nos habitudes ainsi que quelques aménagements permettent de diminuer le gaspillage et par conséquent de réduite sa facture d’eau jusqu’à 50%.

 

 

› Les bonnes habitudes à prendre

separateur

 

→ Surveiller les fuites

Un robinet qui goutte gaspille 5 à 20m3 d’eau par an, et une chasse d’eau 30 à 250 m3 d’eau par an. Pour surveiller les fuites, il suffit de relever précisément le volume mentionné sur l’index du compteur à quelques heures d’intervalle, sans prélèvement d’eau.

 

 

Utiliser l’eau à bon escient

Veiller à fermer les robinets lorsqu’on se brosse les dents ou qu’on se lave, est un geste simple qui permet d’éviter de rejeter de l’eau potable directement aux égouts.

 

 

Au jardin

Afin d’éviter l’évaporation, arroser préférentiellement votre jardin le soir, pailler le sol et planter préférentiellement des plantes résistantes à la sécheresse.

 


• Les installations

 

› Réducteur de débit

Des réducteurs de débit peuvent être placés sur les robinets et sur les paumes de douche. Pour une paume de douche, cette installation permet de faire passer le débit de 20L/min à 6 à 10L/min, sans diminution de pression. Ainsi en équipant tous les robinets et douches, la consommation d’eau peut diminuer de 40%.


Mitigeur

Les mitigeurs permettent de ne pas régler la température de l’eau à chaque arrêt. De plus, ce système est souvent équipé d’un aérateur qui ajoute de l’air et permet de ce fait de diminuer la consommation d’eau.


Système d’aérateur à bas débit

Ce dispositif s’installe en sortie de robinet, en remplacement de l’embout initial.


Interrupteur de débit

L’interrupteur de débit permet de stopper l’écoulement d’eau d’un robinet tout en conservant la même température.


Réducteur de volume d’eau par chasse d’eau

Pour réduire le volume d’eau déversée dans la cuvette, ne disposez surtout pas de brique qui se désagrège et endommage le système. Placez plutôt une bouteille en plastique remplie d’eau.


Système d’arrêt sur déclencheur pour la chasse d’eau

Ce dispositif permet de stopper le déversement sur cuvette lorsqu’il est suffisant.

Récupérateur d’eau de pluie
Certains usages domestiques, tels que l’arrosage, le nettoyage de la voiture ou l’utilisation de la chasse d’eau, ne nécessitent pas le respect des normes strictes de l’eau potable. L’eau de pluie, généralement de bonne qualité peut être récupérée. L’utilisation de cette ressource gratuite et abondante permet en même temps de préserver la ressource en eau des nappes phréatiques.

 

 

- Types de récupérateurs

Les récupérateurs d’eau de pluie peuvent être installés à l’extérieur comme à l’intérieur de la maison, ou être enterrés. Le choix de l’emplacement se base sur les besoins et l’utilisation qui seront faites de l’eau pluviale :

En extérieur hors-sol pour une utilisation pour le jardin,

En intérieur pour une utilisation pour le jardin et l’habitat,

Enterré pour une utilisation pour le jardin et/ou pour l’habitat.

Lorsque l’eau récupérée est utilisée pour l’habitat, les conduites doivent être clairement distinguées par un marquage « eau non potable ».

 

 

- Description du système

Les récupérateurs se remplissent grâce à un système de connexion à la gouttière de la toiture. Puis, un robinet ou une pompe permettent de prélever l’eau collectée. Des systèmes de filtration et de traitement peuvent être mis en place à l’amont du dispositif de prélèvement pour améliorer la qualité de l’eau. Un trop plein relié au réseau d’eau pluviale doit également être installé. Entretien des récupérateurs Les récupérateurs placés à l’extérieur doivent être vidangés en hiver pour ne pas être endommagés par le gel. Les récupérateurs enterrés peuvent être utilisés toute l’année. Seul le système de filtration doit être entretenu.

 

 

- Avantages écologiques

L’utilisation de l’eau pluviale permet de préserver les réserves en eau des nappes phréatiques et de lutter contre les sécheresses estivales.
Lors de fortes précipitations, le stockage individuel de cette eau permet, en partie, d’éviter l’engorgement des réseaux d’assainissement et donc de diminuer les difficultés et les coûts de traitement dûs à la dilution de la pollution contenue dans les eaux usées.
Par sa composition, l’eau de pluie répond pleinement aux besoins minéraux des végétaux.

 

 

- Avantages économiques

Grâce à la récupération des eaux pluviales, un ménage peut espérer économiser jusqu’à 50% de sa consommation d’eau potable.

Le prix de l’eau potable a été multiplié par 2 au cours des dix dernières années et augmente en moyenne de 4 à 5% par an. L’utilisation de l’eau de pluie permettrait de freiner l’augmentation des coûts de traitement. En effet, la diminution du volume d’eaux usées et donc de polluants rejetés par les ménages permettrait de limiter les traitements.

L’eau pluie est plus douce que l’eau du robinet en raison notamment de l’absence de calcaire. De ce fait, elle est moins agressive par rapport aux appareils électroménagers et demande moins de consommation d’énergie pour sa montée en température que l’eau potable.

› Les bonnes habitudes à prendre (suite)

 

Achat d’un nouvel appareil
Lors de l’achat d’un nouvel appareil électroménager, veillez aux indications de l’énergie label européen. Un appareil de catégorie A sera moins gourmand en énergie. Ce label permet également de vous informer sur le bruit et sur l’efficacité à différents stade du fonctionnement d’un appareil (par exemple pour un lave-vaiselle : efficacité énergétique au lavage, au séchage et consommation en eau)
Lorsque c’est possible, privilégiez les appareils fonctionnant au gaz, plus écologique et économique
 
Utilisation des appareils
- Privilégier les cycles économiques pour le lave-vaisselle, le lave-linge et le sèche-linge respectivement lorsque la vaisselle ou le linge sont peu sales.
- Remplissez toujours les appareils (réfrigérateur, congélateur, lave-linge et sèche-linge).
- Veillez à doser correctement les lessives et les détergents
- Veillez à ne jamais laisser vos appareils TV et Hi-Fi en mode veille. 1/7 des frais de courant a électrique annule sont utilisés par cette fonction.
- Pensez à atteindre les lumières en sortant d’une pièce
 

› Les installations
separateur

De nombreuses installations permettent de consommer moins d’énergie, de produire une énergie plus propre ou d’éviter les déperditions.

 

→ Le chauffage
Actuellement de nouvelles installations de chauffage proposent des procédés économiques comme la chaudière à pellets de bois ou la chaudière à condensation.
- La chaudière à pellet de bois utilisé des granulés, fabriqués par compactage à haute-pression des sciures et des copeaux issus de la première transformation du bois. Pour l’approvisionnement, les pellets sont stockés dans un réservoir et l’alimentation se fait automatiquement.
- La chaudière à condensation fonctionne soit au gaz, soit au mazout. Elle présente l’avantage d’avoir un rendement supérieur pour une consommation de combustible fossile réduite et donc une diminution des émissions polluantes.
- Les systèmes solaires thermiques permettent d’emmagasiner la chaleur sous forme d’eau chaude.
 
 
L'électricité
L’énergie électrique est l’énergie la plus couteuse en matière de production. Ainsi il est vivement conseillé de faire remplacer ses installations de chauffage électriques par des installations de chauffage au pétrole ou mieux au gaz.

L’éclairage représente une part importante du montant de la facture d’électricité. Pour réduire cette facture, la mise en place d’ampoules à économies d’énergie vous permet de consommer 80 % d’énergie en moins, pour une durée de vie multipliée par 8.